La plagiocéphalie – la déformation crânienne chez le nourrisson

Plagiocéphalie chez le nourrisson

Qu’est-ce que la plagiocéphalie?

Le crâne d'un nourrisson
En cas de déformation du crâne du nourrisson, on parle médicalement de plagiocéphalie.

La plagiocéphalie est le terme médical désignant une boite crânienne déformée ou oblique. On fait la distinction entre les déformations qui se sont produites avant la naissance et qui ont des causes anatomiques (craniosynostose) et celles qui résultent du positionnementet qui sont dues à la déformabilité des os crâniens (asymétrie crânienne due au positionnement).

Le fait que le crâne soit constitué de plusieurs os, qui ne s’ossifient et ne durcissent réellement qu’au cours de la croissance, est avantageux. Il permet au bébé de mieux passer par l’étroit canal de naissance et au cerveau de se développer de manière exponentielle au cours de la première année de vie. À aucun moment nous n’apprenons autant qu’à ce moment-là. Cela se traduit extérieurement par une croissance importante du crâne, qui ne prend sa forme définitive qu’à la fin de la première année de vie, mais qui a alors déjà atteint 80% de sa taille finale.

Le revers de la médaille est que, par exemple, les articulations de cartilage (sutures) peuvent déjà se fermer entre les os du crâne dans l’utérus. Cela entraîne généralement une asymétrie, que l’on appelle aussi craniosynostose. D’autre part, la tête peut se déformer dans le ventre de la mère si elle appuie trop longtemps contre les os du bassin (position finale pelvienne).

Par la suite également, la tête de bébé peut changer, se déformer s’il est toujours couché sur le dos ou du même côté. La déformation de la tête est alors due au positionnement et il s’agit d’une asymétrie de position. Une tête en biais s’appelle une plagiocéphalie, et une tête plate, une brachycéphalie. La brachyzéphalie se résorbe toutefois d’elle-même – elle n’est pas cliniquement pertinente.

Quelle est la définition médicale de la plagiocéphalie?

Mesurer la plagiocéphalie
Pour déterminer l’amplitude d’une plagiocéphalie, le diamètre du crâne est mesuré à deux endroits. Un calcul mathématique permet d’obtenir une valeur indicative, l’indice d’asymétrie de la voûte crânienne. Si l’asymétrie de la voûte crânienne est inférieure à 3 mm, tout va bien, jusqu’à 12 mm, c’est un décalage léger à modéré; s’il est à plus de 12 mm, il s’agit d’une asymétrie sévère. C’est important à savoir pour le diagnostic et le traitement ultérieur.

On définit la plagiocéphaliepar l’asymétrie de l’arrière de tête ou le syndrome de tête plate chez le nourrisson. L’os crânien postérieur, l‘os occipital, est particulièrement touché. Il s’agit d’une plagiocéphaliepostérieure. Elle peut se produire à droite ou à gauche. Cela est possible du fait qu’il existe entre les os crâniens des sutures dites tissulaires ou cartilagineuses (sutures) fonctionnant indirectement comme des articulations.

Pour chaque maladie, il existe un code la définissant clairement et est applicable internationalement. Ceci est déterminé par l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Il s’agit du code de diagnostic CIM 10 (Classification Internationale des Maladies). Pour la plagiocéphalie, le code CIM 10 est Q67.3 (voir ici le bref aperçu de Wikipedia.)

Il existe en outre ce que l’on appelle la classification d’Argenta. Le médecin américain Louis Argenta a classé la plagiocéphalie occipitale postérieure chez les nourrissons en cinq types. On parle par exemple d’Argenta de type 2 lorsque l’axe de l’oreille est décalé (appelé ear-shift) ou d’Argenta de type 3 lorsque le front est également bombé.

YouTube

Mit dem Laden des Videos akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von YouTube.
Mehr erfahren

Video laden

Si un bébé a déjà beaucoup de cheveux, l’évaluation de la forme de la tête et la position décalée des oreilles n’est pas si facile.
Petite astuce : évaluez la tête de votre bébé avec les cheveux mouillés après le bain.
Pour évaluer la position des oreilles, regardez-les d’en haut par-delà du côté gauche et droit de la tête – comme le montre la vidéo.

De nombreux bébés naissent avec une déformation asymétrique de la tête. Cela signifie que leur crâne se déforme à la naissance, mais pour la plupart d’entre eux, cette déformation se résorbe dans les semaines qui suivent. Chez d’autres nourrissons, l’asymétrie n’apparaît qu’après la naissance. C’est pourquoi on ne parle de plagiocéphalie positionnelle que pour les nourrissons à partir de la 6e à la 8e semaine.

Quelles en sont les conséquences?

base du crâne d'en haut
La position décalée des organes d’équilibre est signalée par les croix rouges.

Il n’a pas été clairement démontré à quel point le cerveau est affecté par une telle déformation de la tête, mais on ne peut pas exclure des retards dans le développement de la parole, le développement cognitif et les aptitudes psychomotrices, pouvant plus tard avoir un impact sur les performances scolaires.

Le décalage des oreilles affecte le sens de l’équilibre. Cela rend le développement moteur plus difficile pour les jeunes enfants. En outre, la ventilation de l’oreille moyenne par la trompe d’Eustache peut être limitée et le conduit auditif peut être rétréci, ce qui peut entrainer des troubles de l’audition. Si l’enfant a besoin de lunettes plus tard, l’adaptation peut devenir compliquée si la distance entre le nez et les oreilles est différente des deux côtés.

Les os et les articulations de la mâchoire sont également touchés. Une asymétrie de la mâchoire supérieure et inférieure conduisant à une malocclusion, devrait être traitée orthodontiquement comme une conséquence tardive à l’adolescence. L’asymétrie peut aussi changer le visage à vie, ce qui peut être très stressant psychologiquement.

La déformation du crâne comprend également la base du crâne et, comme les vertèbres cervicales sont encore déformables, elles peuvent également se déplacer asymétriquement l’une par rapport à l’autre. La mobilité de la tête et de la colonne vertébrale s’en trouve réduite. Le tout peut être renforcé par une préférence pour une position ou un côté préféré du bébé. Lorsque les enfants se redressent pour s’asseoir et se tenir debout, la tête est souvent tenue de travers, ce qui peut entraîner une attitude scoliotique. Les muscles sont plus sollicités unilatéralement et se contractent davantage, ce qui se traduit par des maux au niveau des épaules, du cou et de la tête. On ne peut pas dire avec certitude dans quelle mesure cela exerce une pression sur les voies nerveuses et a des effets sur la digestion. Toutefois, en l’absence de traitement, la perception de tout le corps peut être perturbée, ce qui reste présent chez les adultes. À long terme, cela peut également entraîner d’autres asymétries du tronc.

Enfant attitude scoliotique
Une déformation du crâne peut entraîner une mauvaise posture de la colonne vertébrale.

Quelle sont les mesures de prévention?

Les parents ne peuvent rien faire contre la déformation du crâne dans l’utérus, mais contre le déplacement ultérieur de l’occipital, oui. A cet effet, du point de vue thérapeutique, il est recommandé de positionner le bébé de façon variable, tantôt à droite, tantôt à gauche. Il est en même temps important d’être conscient du risque de mort subite. En 2012, le département pédiatrique de la Société allemande pour la recherche sur le sommeil et la médecine du sommeil (Pédiatrie de la DSMG) a publié une ligne directrice précisant en particulier que la première année, les nourrissons ne devraient pas dormir sur le ventre. Nous tenons à votre disposition des informations actuelles du professeur Poets et de ses collègues sur la prévention de la mort subite.

Comme les bébés ne peuvent pas rester sur le côté pendant longtemps, la position dorsale est généralement préférée. Cependant, c’est ce qui favorise vraiment la déformation du crâne du bébé. La position latérale est donc recommandée à titre préventif, le bébé devant être soutenu et protégé par un coussin de manière à ce qu’il ne puisse pas rouler sur le ventre ou sur le dos.

examen forme tête bébé
Les serviettes enroulées ne doivent être utilisées que pendant les 3 premiers mois du bébé.

Quelle thérapie est-elle possible?

La physiothérapie et l’ostéopathie sont les plus compétents en matière de traitement de la plagiocéphalie. Par exemple, ils peuvent libérer des blocages au niveau de la mobilité de la colonne vertébrale. Ils attachent par ailleurs une grande importance à ce que les parents apprennent à déterminer la forme de la tête de leur bébé et, avec lui, à stimuler et à renforcer les muscles abdominaux et dorsaux par de petits exercices.

Vous trouverez dans notre médiathèque une compilation de vidéos d’exercices à faire avec votre bébé.

En outre, les thérapeutes, pédiatres et sages-femmes recommandent un positionnement latéral variable soutenu par un coussin en toute sécurité, comme le coussin de positionnement pour bébé VARILAG. L’objectif est d’orienter la croissance et de compenser la déformation pendant les heures de sommeil grâce au poids du bébé qui repose sur le côté bombé du crâne.

En savoir plus sur le coussin de positionnement pour bébé VARILAG
Vue de face Attelle de positionnement latéral VARILAG

L’orthèse crânienne a également été développée comme traitement médical. Ce casque en matière synthétique sur mesure s’adapte individuellement au nourrisson et fonctionne comme un appareil dentaire. En d’autres termes, la thérapie par le casque permet de cibler la croissance crânienne. Le traitement de la plagiocéphalie par le casque sert donc à corriger la partie supérieure de la tête. L’axe des oreilles, l’os maxillaire et la colonne cervicale ne sont toutefois pas couverts. L’orthèse crânienne est utilisée de préférence pour les bébés plus âgés chez qui la déformation de la tête a été diagnostiquée tard et la plagiocéphalie est très prononcée. Selon l’état actuel des études, les caisses maladie ne couvrent plus les coûts du traitement par casque, car son efficacité n’est pas suffisamment prouvée.

Une plagiocéphalie positionnelle n’a pas besoin d’être opérée. Il n’y a aucune indication médicale pour cela.

FAQ – Questions fréquentes

Que faire en cas de crâne tordu ?
Si vous remarquez que votre bébé a la tête de travers, veuillez d’abord consulter un médecin ou un autre thérapeute et lui demander ce qu’il faut faire. Ensuite, vous apprendrez à déterminer la forme de la tête de votre bébé, la quantité de matière à placer sur le côté, ce à quoi vous devez prêter attention et comment vous pouvez aider votre bébé à éviter de placer sa tête sur son côté préféré.

Comment puis-je déterminer si mon enfant est atteint de plagiocéphalie en raison de sa position ?
Mettez votre enfant sur le dos. Regardez le crâne d’en haut (vue d’oiseau). Soulevez légèrement la tête de votre bébé et alignez-la de manière à ce qu’elle soit droite, avec le nez dirigé vers le haut. Maintenant, évaluez la forme de la tête de votre bébé :

  • L’arrière de la tête est-il aplati ?
  • L’oreille est-elle plus avancée d’un côté ?
  • La face avant est-elle également plus bombée ?

Selon le degré d’asymétrie de la tête, ces trois aspects s’appliquent. Discutez de la suite de la procédure avec votre pédiatre et demandez-lui s’il considère que la thérapie de stockage est utile. Il effectuera également le diagnostic différentiel et évaluera si la déformation de la tête est réellement positionnelle.

Combien de temps une plagiocéphalie peut-elle être traitée ?
Cela dépend de la croissance de la tête de votre enfant. Grâce à la thérapie de stockage, la croissance peut être contrôlée. C’est au cours des six premiers mois de la vie que la tête se développe le plus fortement – pendant cette période, vous avez la plus grande influence. Dans la seconde moitié de la première année de vie, la forme de la tête de votre enfant peut également être corrigée, mais cela ne se fait pas aussi rapidement. Avec la thérapie de positionnement, une correction de 1 mm par semaine entre le 4e et le 8e mois due à la croissance est probable.