Informations médicales sur l’asymétrie posturale chez les nourrissons

En tant que médecin spécialiste, sage-femme ou pédiatre, vous avez la possibilité de reconnaître très tôt les asymétries posturales du nourrisson et d’initier une thérapie adéquate.

Nous souhaitons vous aider

  • à dépister les asymétries posturales et
  • à évaluer correctement la forme de la tête.

En outre, nous fournissons des informations bien fondées sur les difformités de la tête, le diagnostic de plagiocéphalie et les thérapies possibles.

YouTube

Mit dem Laden des Videos akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von YouTube.
Mehr erfahren

Video laden

Dans cette courte vidéo explicative, nous montrons les faits les plus importants sur les causes, les conséquences et les possibilités de correction des malformations de la tête chez les nourrissons.

Reconnaitre l’asymétrie posturale

Position d'escrime bébé
La posture typique est celle dite d’escrime en forme de C en étant sur le dos.

Le corps est généralement tourné d’un côté, le haut du corps est plié, la tête est trop tendue. Un bras est souvent fléchi, l’autre tendu.
La capacité de rotation de la tête est limitée tant en position abdominale qu’en position dorsale.
Les parents font aussi souvent état de longues phases de pleurs et d’une grande agitation de leurs bébés, associées à des difficultés d’allaitement et à une éventuelle difficulté à boire.

Asymétrie posturale bébé

Comment évaluer la forme de la tête ?

Evaluation forme de tête bébé

Une plagiocéphalie est un crâne asymétriquement déformé. Vous le reconnaissez en regardant le crâne d’en haut. Si une oreille se déplace en direction du nez, l’arrière de la tête se retrouve également aplati.

Évaluation de la forme de la tête de bébé déformée avec décalage de l'axe de l'oreille
Vous pourrez facilement reconnaître quel est le côté occipital proéminent et quelle oreille est décalée vers le nez si vous divisez mentalement la tête en quatre quadrants.
Mesure de la forme de la tête du bébé déformée, détermination de la différence des diagonales de la tête
Afin de déterminer le degré de la déformation, on détermine ce que l’on appelle la différence entre les deux diagonales de la tête (CVA).

Comment le crâne peut-il se déformer ?

Anatomie du crâne
Les os du crâne et surtout les articulations cartilagineuses (sutures) sont encore souples la première année de vie.

Asymmetrie crâne bébé
Les articulations du cartilage maintiennent la souplesse de la tête du bébé

La plus connue est la grande fontanelle.
Cela permet aux différents os de glisser de plusieurs millimètres les uns par rapport aux autres. Le crâne peut donc s’adapter à l’étroitesse du canal de naissance pendant l’accouchement.
Les éventuels décalages dus à la pression des contractions disparaissent généralement en quelques jours.
Au bout de 6 à 8 semaines, on parle cependant de plagiocéphalie, qui, en fonction du degré, doit être traitée. Il existe deux types de diagnostic différentiel de la plagiocéphalie. Ainsi, il peut s’agir d’une plagiocéphalie synostotique, qui s’est déjà développée avant la naissance. Il est visible par le fait que soit l’oreille du côté aplati est déplacée vers l’arrière, soit les deux oreilles sont décalées l’une par rapport à l’autre, mais ne le sont pas vers l’avant.

Plagiocéphalie positionnelle
Cette image montre les différences de diagnosticentre l’asymétrie de la tête dans le cas d’une synostose de suture prématurée par rapport à la plagiocéphalie positionnelle.
La plagiocéphalie positionnelle se produit lorsque le bébé est couché ou dort principalement du même côté après la naissance.
Dans ce cas, l’oreille est déplacée vers l’avant sur le côté de l’aplatissement occipital et, si nécessaire, le front équilatéral est éventuellement bombé.
Plagiocéphalie positionnelle tête du bébé

Position couchée sur le dos comme mesure recommandée pour prévenir la mort subite du nourrisson

Vous recommandezcertainement aussi de mettre les bébés sur le dos pour dormir pendant la première année. Cela permet d’éviter l’une des causes les plus importantes de la mort subite du nourrisson, à savoir la position dorsale.
Depuis 1991, les pédiatres et sages-femmes suivent cette recommandation lorsqu’ils s’occupent des parents responsables. Effectivement, depuis lors, le taux de mortalité dû à la mort subite du nourrisson a considérablement diminué. En Allemagne, il est passé de 1 200 à moins de 300 par an.

Quel est l’inconvénient de la position sur le dos ?

L’un des principaux inconvénients de la position dorsale est que le poids repose unilatéralement sur l’arrière de la tête.
De nombreux bébés développent un côté favori vers lequel ils tournent la tête lorsqu’ils sont allongés sur le dos.
Il s’agit d’une préférence positionnelle ou de rotation de la tête, voire d’une position de prédilection.
Cependant, le crâne s’aplatit peu à peu d’un côté, car les articulations cartilagineuses entre les os du crâne sont encore trop malléables pour résister à la pression.
Par conséquent, la position couchée sur le dos est considérée comme la principale cause de plagiocéphalie positionnelle.

 Déformation positionnelle de la tête
Comparaison graphique avec un ballon rempli d’eau pour illustrer le développement de la déformation positionnelle de la forme de la tête du bébé en raison de la position préférentielle ou de l’absence de changement de position.

La plagiocéphalie doit-elle être traitée ?

Si vous regardez le crâne déformé sous plusieurs angles, il apparait clairement que non seulement l’arrière de la tête est concerné, mais aussi l’axe de l’oreille et les articulations temporo-mandibulaires. En outre, la colonne cervicale et le foramen jugulaire sont impliqués, puisque la base du crâne est reliée à la colonne vertébrale.

Bébé crâne déformé
Enfant atteint d'un trouble scoliotique
Enfant atteint d'un trouble scoliotique

Si l’on ajoute les schémas de mouvement primitifs, les réactions positionnelles et les réflexes du nourrisson au cours des premières semaines de sa vie, une situation complexe se présente, qui à long terme peut conduire à des structures corporelles déterminées de manière asymétrique.

La stimulation unilatérale des muscles et des voies nerveuses qui en résulte a, entre autres, un effet durable sur la maturation du système nerveux central (SNC), de sorte que, selon la littérature, ces conséquencespeuvent se produire :

  • traits faciaux inégaux
  • déficits moteurs
  • attitudes scoliotiques
  • verticalisation insuffisante
  • troubles de l’équilibre
  • mauvaise position des articulations de la mâchoire
  • mauvais positionnement des dents
  • difficultés à boire
  • troubles du traitement visuel
  • troubles du traitement auditif
  • limitations cognitives

Cette énumération montre qu’il faut prévenir la plagiocéphalie.

Si elle a déjà fait son apparition, elle doit être traitée.

Position couchée alternative

Si la position ventrale doit être évitée en raison de la mort subite du nourrisson, et que la position sur le dos doit aussi l’être en raison de la plagiocéphalie, la question se pose alors: la position latérale est-elle une alternative recommandable?
La position latérale présente l’avantage de la variabilité. Toutefois, le bébé risque de se retourner tout seul sur le ventre ou le dos. C’est pour cela qu’au cours des trois premiers mois les nourrissons sont souvent calés par des serviettes roulées ou autres, mais ils se remettent souvent sur le dos, dans leur position préférée.

Au fur et à mesure qu’ils grandissent et que leur force augmente, les nourrissons maîtrisent le passage de la position couchée à la position allongée et vice-versa. Selon la recommandation de l’American Academy of Pediatrics (AAP), au plus tard à partir de l’âge de trois mois, il ne faut plus rien laisser dans le lit du bébé qui pourrait atteindre son visage et provoquer une détresse respiratoire.
La position latérale est donc, d’une part, une bonne solution en ce qui concerne la mort subite du nourrisson et la plagiocéphalie. Toutefois, elle ne peut être recommandée que sielle est sécurisée de telle sorte que le bébé ne puisse plus se retourner.

Support latéral pour bébé

Que puis-je faire en tant que sage-femme, pédiatre ou thérapeute ?

Veuillez vérifier la capacité posturale du bébé à l’aide de la rotation accompagnée de la tête et de la réaction dite de stabilisation latérale en cas de bascule.

YouTube

Mit dem Laden des Videos akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von YouTube.
Mehr erfahren

Video laden

Évaluation de la capacité à se tenir debout en maitrisant la gravité en cas de basculement latéral.

Lors du test de basculement latéral, un nourrisson en bonne santé s’efforcera de se tenir debout en défiant la gravité et d’ajuster ses yeux à l’horizontale.

Ensuite, nous passons à l’examination du comportement des mouvements moteurs en position couchée et allongée.

Pour l’accompagnement de la rotation de la tête dans l’espace, on évalue

  • la convexité du tronc en position dorsale et ventrale
  • ainsi que la rotation cervicale.
Evaluation des formes de mouvement réactives
Evaluation des formes de mouvement réactives lors de la rotation accompagnée de la tête en position dorsale

Pour ce faire, veuillez placer le bébé nu sur le dos, droit devant vous, et encouragez-le à regarder sur le côté. La tête devrait alors pouvoir se tourner des deux côtés, le tronc étant plié en forme de C (la convexitéde la colonne vertébrale devrait se trouver du côté vers lequel le visage se tourne). Si ce n’est pas le cas d’un côté, il y a déjà-là un aspect d’asymétrie posturale.

Evaluation des mouvements réactifs abdominaux
Evaluation des mouvements réactifs en cas d’accompagnement de la rotation de la tête en position ventrale

Maintenant, tournez le bébé sur le ventre et encouragez-le à regarder sur le côté. La tête devrait pouvoir se tourner des deux côtés, le tronc étant plié en forme de c (la convexitéde la colonne vertébrale devrait se trouver, elle, à l’opposé du côté ou est tourné le visage). Si ce n’est pas le cas d’un côté, il y a déjà-là un aspect d’asymétrie posturale.

Philippi et son groupe de recherche ont combiné deux composantes accessibles et non redondantes des symptômes de l’asymétrie posturale infantile (PNSO) comme critères d’évaluation scientifiquement validés sous des aspects orthopédiques et neurologiques :

  • la convexité du tronc
  • et la diminution de la rotation cervicale.

Afin de décrire et de quantifier l’asymétrie et son degré d’expression en position ventrale et dorsale avec ces deux critères, ils ont utilisé une échelle d’asymétrie. Philippi, H. et al : Patterns of postural asymmetry in infants – a standardized videobased analysis. Journal européen de pédiatrie, 2006 (3), 158-164

De quelles options disposent les parents ?

Si vous remarquez une déformation de la tête due au positionnement, il est important d’impliquer activement les parents dans le traitement. Tout d’abord, les parents peuvent apprendre à évaluer la forme de la tête de leur bébé et à percevoir l’asymétrie posturale.

Evaluation de la tête du bébé

Commencez par apprendre aux parents comment évaluer la forme de la tête de leur bébé.

  • Vue du crâne depuis le haut
  • Une oreille est-elle plus proche du nez que l’autre ?

Donnez-leur des informations générales.
Pourquoi, à quel point et combien de temps le crâne peut-il se déformer ?

  • en raison de la souplesse du cartilage articulaire
  • environ 1 mm par semaine
  • jusqu’au 8e ou 9e mois de vie.

Quels sont les effets à long terme?

  • Troubles du sens de l’équilibre
  • Mauvaise position des dents
  • Attitude scoliotique, etc.

Stimuler le bébé
Lorsque le nourrisson est éveillé, il est facile de le stimuler en le maniant de manière à compenser le côté négligé.
Montrez aux parents comment porter leur enfant de manière à ce qu’il doive se tourner dans la direction négligée.
Et comment il doit se pencher dans cette direction pour renforcer le côté faible du torse.

Maniement du bébé selon Bobath - porter un enfant dans le creux du bras pour renforcer les muscles latéraux du torse
Si le côté droit du torse est plus faible et que le bébé est porté dans le pli gauche du bras par sa mère ou son père, il doit se redresser vers la droite en challengeant la gravité, ce qui va lui faire excercer les muscles et voies nerveuses jusqu’ici négligés.
Maniement selon Bobath - Porter un nourrisson sur l'épaule pour corriger une rotation préférentielle de la tête
Maniement selon Bobath - Porter un nourrisson dans le creux du bras pour corriger une rotation préférentielle de la tête
Maniement selon Bobath - Porter un nourrisson en position ventrale pour corriger la rotation préférentielle de la tête
Le bébé doit toujours être tenu de manière à ce qu’il doive regarder dans la direction qu’il ne choisirait pas lui-même en raison de sa préférence positionnelle. En cas de rotation préférentielle de la tête vers la droite, c’est-à-dire au-dessus de l’épaule droite, dans le pli gauche du bras, ou dans le pri droit du bras en position ventrale.

YouTube

Mit dem Laden des Videos akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von YouTube.
Mehr erfahren

Video laden

Impliquer activement les parents et montrez-leur comment porter leur enfant de manière à renforcer le processus thérapeutique.
Exercice pour activer les muscles latéraux du torse en cas d'asymétrie posturale chez le nourrisson 01
Exercice pour activer les muscles latéraux du torse en cas d'asymétrie posturale chez le nourrisson 02
La vidéo suivante montre des exercices visant à renforcer les muscles latéraux faibles du torse.

YouTube

Mit dem Laden des Videos akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von YouTube.
Mehr erfahren

Video laden

 

Impliquez activement les parents et montrez-leur comment l’entraînement abdominal peut rendre la position couchée sur le ventre agréable pour l’enfant tout en favorisant son développement moteur.

Excursus: synaptogenèse

Dans la petite enfance, les schémas basaux du système nerveux central se développent continuellement. Selon les stimuli qui sont absorbés de l’extérieur. Les mouvements involontaires dus aux stimuli et aux émotions sont contrôlés par le cortex limbique. Des informations supplémentaires sont transmises dans ce processus par les organes de l’équilibre et les propriocepteurs.

La solidification des schémas de mouvement affecte la formation et la maturation des schémas neuronaux.

Système nerveux central nourrisson

Dans ce processus, les synapses entre les terminaisons nerveuses du cerveau sont fermées ; c’est ce qu’on appelle la synaptogénèse. Métaphoriquement parlant, les itinéraires d’information concues comme des chemins de campagne ont fait place à des autoroutes aménagées. Celles-ci ne peuvent être « reconverties » que lentement. Une information erronée a donc un effet à long terme. L’asymétrie posturale se traduit par des mouvements restreints qui stimulent unilatéralement la formation des synapses.
Mais comme le cerveau change tout au long de sa vie (neuroplasticité), l’entraînement abdominal, par exemple, peut aider à mieux percevoir et utiliser le côté non utilisé du corps. Enfin, cette forme de thérapie permet de modifier le comportement moteur.

Discussion autour de la position allongée pendant le sommeil
Proposer la position latérale sécurisée comme alternative à la position allongée.

Nommez les avantages de la position latérale :

  • possibilité d’un positionnement variable
  • agit contre la plagiocéphalie
  • peut également être utilisé à titre préventif
  • la gravité aide la tête à redevenir symétrique
  • prévention de la mort subite du nourrisson

Les points suivants doivent être respectés :
Pour maintenir la forme symétrique de la tête, le crâne doit être couché sur le côté proéminent pendant 70 % du temps (règle dite 70/30). Avec la thérapie de positionnement, une correction de 1 mm par semaine entre le 4e et le 8e mois due à la croissance est probable.

Insistez sur le fait que la position ventrale ne doit se faire qu’en présence des parents pendant la première année. Ceci est considéré comme une prévention contre la mort subite du nourrisson.

Montrez comment le bébé peut être attaché de manière à ce qu’il ne roule pas sur le dos et que le crâne soit ainsi à nouveau chargé du mauvais côté, ni sur le ventre.